Rechercher
  • Annabelle

La sophrologie, c'est où je veux, quand je veux !

Où et quand pratiquer la sophrologie ? Je vous répondrais au moment et à l’endroit qui vous conviennent le mieux, tout simplement !


La sophrologie, une pratique qui s’intègre dans son quotidien


Blague à part, l’un des avantages de la sophro, à mon sens, c’est que cette discipline s’adapte au quotidien de chacun. Pas besoin de matériel particulier, de mettre en place une ambiance spécifique ou encore de dégager 1h dans son emploi du temps. Une tenue de tous les jours, une chaise et quelques minutes devant soi suffisent !


La sophrologie se pratique en effet en pleine lumière, debout ou assis. La plupart des exercices peuvent être réalisés en quelques minutes seulement. Même si rien ne vous empêche de pratiquer 1h tous les jours, pourquoi pas ! La sophrologie se pratique sans modération aucune. En fait, plus vous pratiquez régulièrement et plus vous obtiendrez de résultats, car c’est la répétition qui rend les exercices efficaces. Ce principe porte même un nom : il s’agit de la loi de la répétition vivantielle.


Une fois la méthode acquise, la sophrologie se pratique chez soi, en toute autonomie


La vivance et la répétition vivantielle


Si vous avez déjà pratiqué la sophrologie, vous aurez sans doute remarqué que nous autres sophrologues utilisons beaucoup de mots « tarabiscotés ». En fait, le créateur de la méthode, Alfonso Caycedo, a introduit beaucoup de néologismes pour décrire sa méthode originale et singulière. De plus, Caycedo étant hispanophone (il était Colombien), certains mots existent en espagnol mais ne trouvent pas de traduction fidèle et tout à fait exacte en français. C’est le cas du mot « vivance » qui est tiré de l’espagnol « vivencia » et qui désigne bien plus que le simple vécu. La vivance c’est l’expérience faite ici et maintenant, dans toutes ses dimensions : physique, mentale et émotionnelle et qui est intégrée dans l’être de façon consciente et existentielle. Il y a tout un programme caché derrière ce petit mot, vous ne trouvez pas ?


La loi de la répétition vivantielle nous indique que c’est en répétant les expériences sophrologiques que l’on parvient petit à petit à atteindre ses objectifs de mieux-être : « la répétition vivantielle conduit à la transformation de l’être en trois étapes – découverte, conquête, transformation. »

Donc oui, la sophrologie c’est bien où je veux, quand je veux et surtout : le plus souvent possible ! Je vous conseille vivement de mettre en place ce temps pour vous. Testez les différents moments de la journée : êtes-vous davantage disponible le matin au réveil ? Pendant votre pause déjeuner ? En rentrant du travail ou d’autres activités ? Le soir avant d’aller vous coucher ? Chaque personne est différente. Trouvez ce qui vous correspond le mieux pour pouvoir pratiquer régulièrement. Mais comme dans tout apprentissage, vous traverserez très certainement des moments où vous n’aurez pas envie, pas le temps, vous n’y penserez pas ou… tout cela à la fois ! Quand on décide de pratiquer la sophrologie, il est important de mettre une petite routine en place, surtout au début.


Rendez-vous... avec moi-même ! Image par Ulrike Leone de Pixabay

De la même manière, ne soyez pas trop ambitieux : il vaut mieux pratiquer 10 min chaque jour qu’une heure une seule fois par semaine. Pour installer cette routine, pourquoi ne pas noter votre entraînement sophrologique quotidien dans votre agenda ? Ainsi par exemple chaque jour à 18h30, vous avez rendez-vous avec vous-même. Chouette, non ?


Et vous, la sophro ? C’est où et quand ? N’hésitez pas à commenter !

2 vues

 Contact 

Le cabinet de sophrologie
est définitivement fermé

 

© 2018 par Annabelle Kiéma sur Wix.com